France Bleu Nord au travers de ses emissions Ramène ta science parle de nous :
france bleu ramene ta science

Le 13 janvier 2019, SNOOP I le renifleur intelligent était sur les ondes :
Ecoutez le podcast

Le Professeure Isabelle FOURNIER parle de SpiderMass et sera diffusé ce dimanche matin 18 mai 19 :

SpiderMass

Il y a beaucoup de recherche sur le cancer en région, aujourd’hui-vous nous parler d’un nouvel outil mis au point à Lille.
Pour le moment pour faire des diagnostics sur les tumeurs il faut retirer un échantillon d’au minimum plusieurs millimètres. L’échantilon doit ensuite être analysé par un spécialiste expérimenté. Et bien dernièrement, un laboratoire lillois regroupant des chercheurs et des chercheuses en biologie, en chimie et en physique a mis au point un instrument exceptionnel pour le traitement des cancers. Cet instrument s’appelle SpiderMass. Il permet de faire des analyses des tissus en temps réels pendant une opération et sans incision !
Cela veut dire que le chirurgien pendant une opération peut savoir si un tissu est cancéreux immédiatement ?
Exactement ! L’outil est composé d’un laser que le chirurgien va approcher du tissu à analyser, cela peut-être la peau, un muscle ou tout autre organe du corps. Ce laser va exciter les molécules d’eau présentes dans le tissu. Des molécules vont alors être arrachées au tissu et aspirées dans un tuyau. Elles sont ensuite envoyées dans un spectromètre de masse. C’est un instrument qui permet de savoir quelles sont les molécules en présence. Une sorte de carte d’identité des molécules présentes dans le tissu analysé. Le résultat est comparé immédiatement à une base de données comportant des informations sur différents types de tumeurs. Le chirurgien obtient un retour en temps réel qui lui permet de savoir l’état du tissu : le type du cancer et son grade.
Alors cet outil permet de définir si le patient à un cancer, quel type de cancer et d’enlever toute la tumeur ?
Oui car le chirurgien va pouvoir analyser les tissus autour de la tumeur pour voir s’il reste des cellules cancéreuses à retirer. Cela permet de le guider pour définir les marges d’excision avec précisions. Des tissus peuvent ainsi être retiré par précaution pour éviter les rechutes ! Le concept a été testé au bloc opératoire sur des patients chiens. Le fait qu’il ne soit pas du tout invasif permet aux chirurgiens de l’utiliser en condition in vivo, c’est-à-dire sur le patient vivant.
Est-ce que cet outil sera bientôt prêt pour être utilisé sur des êtres humains ?
Les chercheurs ont démarré une étude sur les cancers digestifs début 2019 en collaboration avec le CHU de Lille. Il devrait permettre de voir l’installation du système en bloc opératoire d’ici un an et demi. SpiderMass peut également devenir un outil pour d’autres domaines d’applications comme la médecine légale, la pharmacologie, ou encore l’environnement. On pourrait détecter en temps réel la présence de pesticides, de particules de pollution dans l’air ou de bactéries. En recherche fondamentale dans le domaine de la biologie, il sera également un outil précieux pour mieux comprendre la dynamique du vivant.